Dispositif d’enseignement

Tableau de correspondance entre les systèmes scolaires français et brésilien

L’enseignement supérieur au Brésil

Il est proposé par les universités, centres universitaires, facultés, établissements d’enseignement supérieurs et centres d’enseignement technologique. L’étudiant peut choisir trois types de formations :

  •  le bacharelado (il sanctionne 4 à 6 ans d’études et une profession)
  •  la licenciatura (elle sanctionne environ 4 ans d’études et permet d’enseigner au collège, au lycée et d’être adjoint d’enseignement dans le supérieur)
  • la formation technologique

Les cours de deuxième cycle sont divisés en deux catégories, lato sensu (spécialisations et MBA) et strictu sensu (mestrado).

Outre la forme présentielle où l’étudiant doit fréquenter au moins 75% des cours et examens, il est aussi possible d’effectuer une formation à distance (EAD). Pour cette modalité, l’étudiant reçoit des livres, des méthodes et peut utiliser Internet. La présence de l’étudiant en salle de cours n’est pas nécessaire. Il existe également des cours semi-présentiels, comprenant à la fois des cours en salle et à distance.

Pour mesurer la qualité des cours de premier cycle au Brésil, l’Institut national des études et recherches éducatives Anísio Teixeira (INEP) et le ministère de l’Education (MEC) utilisent l’Indice général de cours (IGC), divulgué une fois par an, après la publication des résultats de l’ENADE (Examen national de compétences des étudiants). L’IGC se base sur une moyenne des concepts de cours de premier cycle de l’établissement, pondérée à partir du nombre d’inscriptions, à laquelle s’ajoutent les notes de second cycle de chaque établissement d’enseignement supérieur.

Panorama

  • Un réseau universitaire diversifié et en pleine expansion : homogénéité et accès à l’enseignement supérieur.
  • 6 millions d’étudiants dans l’enseignement supérieur.
  • Majoritairement tourné vers le secteur privé : 2069 instituts privés et 245 écoles publiques supérieures.
  • Qualitativement et scientifiquement public : 100 universités et centres de recherche publics contre 86 privés.
  • Le système est entièrement administré au niveau national mais placé sous des tutelles diversifiées : 94 écoles nationales, 84 administrées par les états et 67 par les municipalités.

Moyens d’accès

L’étudiant souhaitant étudier dans des établissements brésiliens d’enseignement supérieur peut le faire de plusieurs façons. L’Examen national du secondaire (Exame Nacional de Ensino Médio –Enem), l’équivalent brésilien du BAC général français, est la manière la plus traditionnelle, qui teste les connaissances de l’étudiant dans les matières enseignées pendant le secondaire (ensino médio) et demande une rédaction.

Quelques universités gardent encore leur propre examen, le “vestibular”, qui pose également des questions objectives sur le contenu appris durant le secondaire.

L’évaluation séquentielle dans le secondaire est l’une des autres modalités d’accès à l’université, qui s’effectue de façon graduelle et progressive, au moyen d’examens appliqués  à la fin de chaque classe du secondaire. Plusieurs établissements appliquent, de plus, des tests, examens et évaluations des connaissances orientés vers le cursus que l’étudiant souhaite suivre.

L’entrée de l’étudiant étranger dans le système d’enseignement supérieur brésilien 

De même que l’étudiant brésilien en France, l’étudiant étranger qui souhaite faire des études au Brésil doit remplir certaines conditions, que ce soit pour le premier ou le deuxième cycle.

La principale condition pour être admis dans une université brésilienne est d’avoir une bonne connaissance de la langue portugaise. Afin de le prouver, l’étudiant doit passer un examen reconnu au niveau international, appelé Celpe-Bras – Certificado de Proficiência em Língua Portuguesa para Estrangeiros – Certificat de maîtrise en langue portugaise pour étrangers. Ce certificat, accepté par les entreprises et les institutions, possède quatre niveaux : Intermédiaire, Intermédiaire Supérieur, Avancé et Avancé Supérieur.

Dans les pays où le test n’est pas appliqué, l’examen est réalisé par la Capes (Coordination de perfectionnement du personnel de niveau supérieur). Le Celpe-Bras reçoit aussi l’aide du ministère des Relations extérieures (MRE) par le biais de l’envoi de professeurs brésiliens de langue portugaise dans d’autres pays.

Outre le fait de prouver qu’il sait parler le portugais, l’étudiant doit obtenir le visa adéquat sur son passeport, valide pendant toute la période de permanence de ses études et qui devra être sollicité auprès de la répartition consulaire de l’ambassade du Brésil dans le pays d’origine.

Calendrier universitaire au Brésil :

Bien que situé à l’autre bout du globe, les différences liées au calendrier universitaire ne sont pas excessives avec la France. Les étudiants français souhaitant rejoindre une formation au Brésil n’auront normalement aucune difficulté à adapter leur projet au calendrier universitaire brésilien.

Année universitaire au Brésil :

Les universités brésiliennes proposent des programmes de formation qui se déroulent sur deux semestres chaque année. On retrouve les dates suivantes à quelques jours près pour la majorité des établissements :

Semestre d’automne : début août jusqu’à la mi-décembre

Semestre du printemps : début février jusqu’à début juillet

La plupart des étudiants internationaux doivent rejoindre une année complète s’ils partent par leurs propres moyens, alors que les étudiants en échange sur un semestre peuvent généralement sélectionner la période qui les intéresse le plus.

Une fois admis au sein du cursus, il est nécessaire de faire la demande d’un visa étudiant auprès du Consulat du Brésil à Paris (http://cgparis.itamaraty.gov.br/fr/) afin de pouvoir venir étudier au Brésil une fois l’admission validée par l’université d’accueil.

Il est aussi nécessaire d’obtenir avant une assurance santé étudiante. En effet, le Brésil étant un pays hors Union Européenne, une assurance étudiante est obligatoire avant de partir et vous sera demandée à votre arrivée, ainsi que lors de la demande de visa étudiant.

Le premier cycle universitaire au Brésil :

Le premier cycle universitaire au Brésil est appelé la « graduação« , et permet de rentrer dans le monde des études supérieures via des formations plus longues qu’en Europe :

  • Bacharelado (Bachelor’s Degree) : 4 à 6 ans
  • Licenciatura : 3 à 4 ans
  • Formação tecnológica : 2 à 3 ans, formations plus spécifiques à réaliser dans les instituts d’enseignement professionnel.

Les diplômes universitaires au Brésil de type « Bacharelado» ou « Licenciatura » concernent tous les domaines d’enseignements majeurs tels que les arts, les sciences sociales, les sciences humaines, l’économie, les sciences naturelles.

Certaines spécialités sont uniquement accessibles en tant que diplôme professionnel, en un minimum de 5 ans, tels que : architecture, ingénierie, vétérinaire, psychologie et droit.

Le diplôme professionnel de médecine demande lui près de 6 ans d’études supérieures suivis de 5 années de pratiques au sein d’un hôpital d’enseignement.

Le second cycle et troisième cycle universitaire au Brésil:

Le second et le troisième cycle universitaire au Brésil sont représentés, respectivement, par le Mestrado et le Doutorado. Ces formations sont donc accessibles après avoir obtenu un diplôme de premier cycle universitaire en France, au Brésil ou tout autre pays reconnu.

Mestrado : 2 à 4 ans après la Licenciatura. Équivalent d’une formation de type Master avec la possibilité de se spécialiser en fin de parcours.

Doutorado : 2 à 4 années après l’obtention du Mestrado. Équivalent d’une formation de type Doctorat. Ouvre les portes de la recherche et de l’enseignement.

Des études supérieures gratuites dans le public au Brésil :

Les programmes de premier cycle universitaire dans les universités publiques brésiliennes et les institutions publiques sont gratuits au Brésil, que vous soyez étudiant européen ou non. La majorité des établissements publics au Brésil reçoivent un financement très important de la part du gouvernement brésilien pour la recherche, ainsi que la formation des étudiants.

Les établissements publics sont globalement plus réputés que les établissements privés, principalement grâce aux fonds très importants disponibles. Cela se retrouve aussi au niveau des étudiants, les meilleurs profils allant fréquemment dans les meilleures universités publiques du pays.

Plus de 150 autres établissements d’enseignement supérieur public existent au Brésil. Ne possédant pas le statut d’université, ils offrent généralement des formations courtes ou spécialisées dans un domaine particulier, similaire à nos DU, BTS, Licence Professionnelle et autres diplômes spécialisés.

Des frais d’inscription variables dans les universités privées au Brésil :

Les universités privées de l’enseignement supérieur brésilien étaient au nombre de 108 en 2012, avec des établissements de renommée très variable au niveau national et international. Comme tout secteur privé, les formations dispensées au sein de ces universités sont payantes, avec des frais d’inscription compris entre 500 euros à 5000 euros par semestre.

Le secteur privé connaît un développement très important ces dernières années au Brésil, avec 10% de croissance en moyenne par an. Aujourd’hui, plus de 65% des étudiants brésiliens ont rejoint une formation dans des institutions privées. La qualité de leurs formations et leur renommée oscillent entre l’excellent et le beaucoup moins bon, beaucoup d’établissements se créant chaque année afin d’attirer les étudiants n’ayant pas eu accès au secteur public.

Il n’en reste pas moins que plusieurs universités privées rivalisent avec les établissements publics, comme la « Pontifícia Universidade Católica de São Paulo« , qui apparaissent sans difficultés dans les classements mondiaux des universités comme le « QS University Ranking« .

Plus de 2000 autres institutions privées existent au Brésil sans l’appellation « Université ». Proposant des formations souvent courtes ou spécialisés, leur nombre et leur apparition relativement récente rend difficile l’émergence d’une renommée internationale pour les formations qu’ils dispensent. Privilégiez donc les universités pour votre formation au Brésil.

Comment obtenir un visa étudiant pour le Brésil ?

Sur http://educ-br.fr/services-consulaires/ et sur la page du Consulat-Général du Brésil en France, vous trouverez les informations nécessaires pour obtenir votre visa étudiant pour le Brésil.